Fils adoptif d'un père qui possède une école de pilotage des plus réputées aux US, David Bailey est vite devenu le "Little Professor" grâce a sa technique parfaite...

 

David Bailey
Trois titre US "seulement", mais un statut de véritable icône du cross US, font de David Bailey un pilote incontournable de notre sélection. Le Californien hante les esprits de toute une génération de crossmen et doit son statut à un pilotage hors norme qui servira de base à des pilotes comme Jean-Michel Bayle ou Stefan Everts. Le "Little Professor" incarne encore aujourd'hui la référence absolue en matière de pilotage. Bien que classique en soi, son style se caractérisait par une perfection d'exécution de chaque mouvement dénuée de sensation d'effort sur la moto. À le voir rouler, la pratique du MX semblait facile et "naturelle". Ceux qui ont eu la chance de l'admirer au guidon d'une 500 CR lors du Motocross des Nations à Maggiora en 1986 ou à Gaildorf en 1985 savent de quoi il retourne. Pour tous les autres – et c'est la majorité d'entre nous - il reste ce mythe à la classe évidente sapé de la tête au pied en JT qui s'est imprimé dans les rétines d'ados à travers la lecture des pages de MV, la vision des premières vidéos et la claque "en live" des premiers Bercy. Derrière la technique, le style et l'image, se cachait un tempérament perfectionniste à l'extrême et David passait pour un "vrai" professionnel de son sport. L'accident tragique qui l'a privé de l'usage de ses jambes début 87 n'a pas cassé le mythe, bien au contraire. La sortie d'une déco de casque réplique de celle qu'il portait au MXDN '86 et ses récentes prises de positions pour une meilleure protection des pilotes perpétuent son aura sur la discipline.

 

Fait de gloire
18 janvier à Anaheim, ouverture du championnat 1986 devant 71 000 spectateurs. Ricky Johnson attaque comme un dingue, met Burnworth par terre et creuse encore l'écart. Burnworth, revanchard, l'attend et le bouchonne un maximum. Bailey toujours dans le rythme d'un RJ déchainé en profite pour revenir. Les deux pilotes Honda se dépassant trois ou quatre fois dans les derniers tours, mais c'est finalement Bailey qui remporte cette finale qui reste pour beaucoup Outre-Atlantique comme la plus magique de l'histoire du SX US !  Kingjule

Bailey Digest
45 ans,
Américain, né le 31 décembre 1961
Adversaires : Barnett, Jonhson, Glover, O'Mara, Ward
Machines : Kawasaki, Honda
Champion 250 AMA SX en 1983
Champion 250 AMA MX en 1983
Champion 500 AMA MX en 1984
Vainqueur du Motocross des nations en 1982-1983-1984-1985 et 1986

Lien utile

LE SITE DES KTM liquide 1985  Boutique d'equipement moto vintage
LE SITE DES KTM liquide 1985 Boutique d'equipement moto vintage
Boutique - Shop - JT Racing usa vintage
Boutique - Shop - JT Racing usa vintage